Faites un don
Taille du texte
English

Évaluation finale du Projet de Sensibilisation Juridique de Hamilton

9 avril 2019 Affaires à Hamilton

En 2014, la Clinique, en partenariat avec Aide Juridique Ontario (AJO), a commencé un projet conçu pour changer la façon dont les personnes, vivant avec des addictions et des problèmes de santé mentale, reçoivent des services juridiques.

Une évaluation du Projet de sensibilisation juridique de Hamilton (PSJH) a récemment été complétée.

L’évaluation analyse ce modèle innovant de prestations de services juridiques et son mode de fonctionnement avec les partenaires communautaires.

L’équipe-type du PSJH inclut des avocats, un navigateur de système venant de la Clinique et du personnel juridique d’AJO.

Le modèle traditionnel de fourniture de services juridiques requiert que les personnes ayant des problèmes d’ordre juridique prennent contact avec le pourvoyeur de services. Les personnes ayant des addictions ou des problèmes de santé mentale sont supposées utiliser le même procédé. Ces personnes auront également à naviguer à travers les procédures complexes et déroutantes des cours et tribunaux. Sans surprise, cette approche est souvent inadéquate en ce qui concerne l’accès et la fourniture de services à cette clientèle.

Le modèle foncièrement communautaire du PSJH consiste à venir à la rencontre des personnes “où elles se trouvent” en se déplaçant dans différents sites, et en collaborant avec les agences communautaires qui offrent déjà des services de soutien.

 

Commentaires des clients et des agences

 

Le PSJH, en supprimant les barrières qui existent entre les services d’aide juridique et les secteurs de la santé et du soutien social, a amélioré la situation des clients.

Les commentaires ont été extrêmement positifs. Dans les sondages, les clients ont tous répondu que leurs problèmes juridiques avaient été traités et qu’ils étaient satisfaits du service rendu. Le commentaire qui suit, met en lumière à quel point l’emplacement des cliniques rend la délivrance des services beaucoup plus facile.

“Cela a fait une grande différence de pouvoir venir à un endroit que je connais déjà et où je viens consulter mon docteur, mon physiothérapeute, et mon psychologue… juste le fait de venir vous voir a déjà allégé mon anxiété. Tout le monde est anxieux quand il s’agit de problèmes juridiques mais quand vous savez que vous allez dans un endroit familier, cela rend le processus beaucoup plus facile.’’

Les commentaires des partenaires communautaires ont aussi été collectés à travers des sondages et ces derniers furent également extrêmement positifs.

 

 

 

Commenter

Catégories

Archive